Give me VEM 5 – Carnet de voyage en multimédia 2014 en 3000 mots…

Partagez !

Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, le long d’une route solitaire de campagne, alors qu’il cherchait un raccourci e-tourisme que jamais il ne trouvait, mais ça c’était avant #VEM

tweet-vem5-@Jeremiedaum-1

Voici donc un récap, un modeste compte-rendu, un avis, un carnet de voyage, une recommandation, un fourre-tout tendances e-tourisme, un mémo utile, une to do list idéale à suivre, une boite à outils, appelez ça comme vous voulez, mais je me devais de gratter numériquement ces quelques 3000 mots et une vingtaine de tweets pour ma 3ème participation à #VEM, et cette fois-ci en tant qu’intervenant s’il vous plait… Merci encore Benoit Dudragne pour ta confiance ! Alors le voici, le voilà, j’enrage de ne pas l’avoir fait plus tôt, comme le très bon élève en la matière, j’ai nommé Thomas Yung… et son compte rendu ici http://arti.re/vem5 (même le link est beau !).

Le Bar Camp – Community Manager

J’étais dans le groupe de travail «Optimisation du temps et des outils CM», il allait s’agir de planning social media, de charte éditoriale, d’éléments de langage, de sources et de veille de contenus, de cibles, d’applis et d’automatisation. Voilà ce qu’il en est ressorti en vrac…

  • L’automatisation (plateformes Hootsuite & co) : beaucoup de CM en reviennent… au profit de l’humanisation pour éviter la duplication des messages identiques sans saveur sur plusieurs supports sociaux qui disposent chacun de leur spécificité et public…

tweet-vem5-@Jeremiedaum-2

  • Les hits en images et en engagement sont souvent des contenus autour de la table, de la gastronomie, cuisine et recettes… (certains parlent d’obsession, de syndrome du collectionneur, à noter que certains chefs commencent à s’y opposer). Perso j’en suis très friand et j’ajouterai même cette appli sociale sympa à ce sujet : Food reporter
  • Un autre hit incontestable (je rappelle que le groupe de travail est principalement constitué d’ANT, animateurs numériques du territoire, autrement dit CM d’Offices du Tourisme) est le post ou l’image avec une forte portée identitaire. En effet les traditions, le terroir ou les régionalismes plaisent et créent de l’interaction, mais surtout localement… Un point positif pour la communauté locale souvent acquise, mais qui ne doit pas se faire au détriment de la communauté « étrangère » à ce territoire, et qui est censée être la cible prioritaire à conquérir car potentiellement cliente…
  • En support social media, outre les incontournables Facebook et Twitter cités en prioritaires obligatoires, on commence à parler de Flipboard en curation d’articles et d’images (un beau « agrégateur » de contenus social media, soit dit en passant)
  • Instagram est très présent avec la problématique de la modération, des mots clés # et de la gestion d’un flux d’images provenant d’une communauté… Statigram est proposée comme une des solutions….

tweet-vem5-@Jeremiedaum-4

  • Google +, qui sera un des « tout le monde en parle » à #VEM5, ne me semble pas encore assez ancré dans les esprits CM… La présence de CSP+ sur ce réseau, sa croissance incontestable, sa portée SEO (notamment les encarts Google +) sont évoquées, à voir plus bas dans l’atelier dédié G+
  • Le temps revient souvent…notamment la perte de temps pour aller à la pêche aux contenus, photographiques en particulier, entre droits d’auteur et photos avec un minimum de WOW effect 
  • Adapter son contenu selon le réseau qu’on utilise et sa destination est un pré-requis qui sera répété plusieurs fois, on y ajoutera volontiers la cible…

tweet-vem5-@Jeremiedaum-8

  • La vidéo est également bien abordée, encore plus chronophage, mais conseillée pour les web reportages, avec quelques recommandations, la faire en interne pour des raisons de coûts maîtrisés, surtout ne pas négliger le montage et enfin la faire courte : 2 à 5 minutes MAX, tous les intervenants constatent que leurs internautes décrochent entre 1 à 3 minutes de leurs vidéos youtube… A méditer
  • Les blogs semblent non pas abandonnés au profit des réseaux sociaux, quoique, mais en tout cas leurs rôles, leurs intérêts et leur ROI sont clairement remis en question !

tweet-vem5-@Jeremiedaum-3

  • Une problématique est soulevée sur les contenus multi – langues, doit-on traduire systématiquement les contenus en fonction de leurs cibles acquises ou espérées ? Très bonne question : quid de la traduction de mon blog ? Est-ce que je double mes posts FB en anglais ? Etc…

tweet-vem5-@Jeremiedaum-7

En résumé de cet atelier participatif et de ces retours d’expérience, je retiendrai que les réseaux sociaux sont avant tout de l’humain, qu’il ne faut jamais l’oublier. Evitons donc la déshumanisation, l’automatisation et le marketing frontal à tour de bras, une réflexion qui me va très bien, reste le ROI…

tweet-vem5-@Jeremiedaum-6

Coupure pub « Google Glass » un des « buzz » du #Vem5

tweet-vem5-@Jeremiedaum-9-google-glass

tweet-vem5-@Jeremiedaum-10-artiref-google-glass

tweet-vem5-@Jeremiedaum-11-arnaud-maes-google-glass

tweet-vem5-@Jeremiedaum-12-dublanchet-google-glass

La Google Glass en vidéo pour se donner un peu d’inspiration etourisme, ça donne ça, Glass, non ?

Source : Article « Les Google Glass, ça vous tente » sur Etourisme.info par Ludovic Dublanchet

Quand dira-t-on vraiment dans la rue ou en voyage « D’accord Google lunettes » traduction de « Ok Glass« , ça l’avenir nous le dira..

L’atelier Benchmark : Social Media

Cet atelier benchmark social media (animé par Mathieu VadotJulien ChapillonArnaud Maes) était riche en best practices, enseignements et veille e-tourisme avec beaucoup de # dedans…

tweet-vem5-@Jeremiedaum-15-hashtags-stars

Voici donc quelques nouveautés et tendances social media à retenir, notamment :

Quoi de neuf côté blog ?

Exemple du blog de l’Aveyron qui se décline non pas en un blog mais en 3 blogs sur 3 thématiques : découvrir, déguster et bouger ! En url ça donne

Les objectifs étant de :

  • Structurer la production de contenus autour de 3 axes thématiques
  • Se servir des ces 3 blogs comme un hub de contenus qui sera la « matière première » pour les réseaux sociaux, médias etc

tweet-vem5-@Jeremiedaum-13-benchmark-social-media

  • Enrichir le contenu informatif du site officiel, et le linking entre site, blog et partenaires, résultat une belle synergie globale..
  • « Occuper le terrain » en SEO pour aller à la pêche aux longues traînes

Concrètement cela s’articule autour d’un rédacteur en chef – animateur, d’une équipe de rédacteurs (qu’on peut imaginer en interne ou en externe, « rédacteurs invités« ) et environ 12 articles par mois… Pas mal du tout, il faut dire que le département de l’Aveyron avec la plus forte densité de « plus beaux villages de France » et autres trésors de territoires et de terroir s’y prête très bien…

Quoi de neuf du côté de Pinterest ?

  • Les « Pins géolocalisés » de Pinterest

Derrière cette appellation barbare se cache la nouveauté (fin 2013) de pouvoir géolocaliser vos images uploadées sur les fameux tableaux (boards) de Pinterest… Ça s’appelle « Place Pins » En application e-tourisme et en bon français cela donne des tableaux thématiques (on retrouve la personnalisation, la segmentation…) pour promouvoir des sites ou l’atout d’une destination (ou potentiellement d’une chaîne d’hôtels) tout en les localisant sur une carte…

L’utilisateur pourra ainsi créer son parcours de voyage sur une carte tel un carnet de voyage interactif…puis la partager socialement et ainsi boucler la boucle de l’inspiration…  Exemple ici avec le tableau « Pack your bags« 

pinterest-place-pins

Notons que Pinterest utilise le système de Foursquare pour cette géolocalisation Place Pins.

Alors pourquoi intégrer cette fonctionnalité à un site de destination ou un site multi hébergements ? On peut facilement imaginer un contenu photographique enrichi en mode « tiens cette belle photo est magnifique… mais où cela peut bien être ? » Clique dessus Monsieur l’internaute et tu verras où c’est, mets le dans ton « panier géolocalisé » et bientôt tu iras à ton tour sur site, te « checker »…

Quoi de neuf du côté des « Social Wall » ?

Une tendance qui s’accélère et qui m’avait clairement échappé, ce sont les «Social Wall», où comment agréger en quelque sorte tous les contenus « hashtagués » d’une destination, d’un hébergement ou d’une marque sur une page ou une application dédiée… L’idée encore une fois est d’avoir un hub de contenu provenant du crowdsourcing de tout un chacun pour alimenter une communication ou le message d’un produit…

Lisez donc l’article de référence en la matière de l’incontournable Grégoire Charton sur Le Weboscope… qui citait ces 5 exemples de Social Wall

  • #WanToSki - dont voici une illustration très parlante de tag wall avec possibilité de filtrer les flux par type de réseaux sociaux (F, T, Y, P, I)

article-vem5-screenshot-wantoski

  • #MyAuvergne
  • #LesMenuires
  • #TheWorldMeetsInBrazil * celui là mon petit doigt me dit que je vais bientôt m’en servir… Live from Mundial J-4 mois…
  • #MTLMoments quiz flash éclair : #hashtag en québécois se dit… »mot valise » ou mot-dièse » ou encore « mot-clic » ?

Bref si vous êtes fans de # y compris ceux à rallonge ou purement fun, faites vous plaisir…

Pour mettre en oeuvre ce storytelling crowdsourcé (joli), des solutions citées dans l’atelier et l’article de Grégoire Chartron, s’offrent à vous comme TagBoard ou Storify

La problématique que cela soulève comme souvent dans les réseaux sociaux, est la modération… Il ne s’agit pas en effet d’avoir des photos, commentaires ou autres contenus hors-sujet au beau milieu de votre produit ou message véhiculé… Et on ne vous parle pas des blagues ou des photos de « mauvais goût »…

A suivre…travail du Community manager ou solution automatique ? Des idées dans la salle ? Il y en a… Allo Vincent, FishEye si tu nous écoutes ?

Quoi de neuf du côté d’Instagram ?

Arnaud Maes cite le cas d’école social media du 1888 à Sydney, le premier « hôtel Instagram » au monde… On l’aura compris tout y est fait pour inciter l’inspiration social travel en photos, en mots clés dédiés et surtout on y inclut une touche de RP social avec une offre spéciale (type 1 nuit offerte) pour les Instagramers ayant plus de 10 K de followers… Des blogueurs travellers surfeurs dans la salle ?

tweet-vem5-@Jeremiedaum-14-hotel-1888-instagram

Quoi de neuf du côté de Twitter ?

A propos de surfeurs, justement, cela rime avec Twitter et, disons le parfois un peu avec « frimeur », voici un exemple cité par Arnaud Maes, assez excellent :

  • L’hôtel qui met twitter au centre pour attirer les « surfeurs tendance frimeurs » : Le Sol Wave House à Mallorca, Baléares (une destination qui se prête ô combien aux surfeurs frimeurs…)
  • Avec ce concept de piscine à vagues pour se faire twitter le portrait en mode Brice de Nice (je connais pas l’équivalent espagnol…), ça j’adore, fallait y penser…et avoir le budget pour…

#solwavehouse-first-twitter-experience-hotel-in-the-world

  • Transats à numéros hashtagué pour twitter en mode #MeetNewFriends et plus si affinité…
  • Party de tweets en l’air organisés, nightlife connectée #etcetera
  • Bref en anglais dans le texte et selon leur propre com « The first Tweet Experience Hotel in the world »
  • On est loin du social travel raffiné, mais la cible « djeun’s hipsters teufeurs » est sûrement visée et probablement atteinte… #IbizaSorsDeCeCorps

Quoi de neuf du côté de Twitter ? #Bis

2 autres exemples d’applications twittosphèriques (cf Larousse 2015) citées par Mathieu Vadot :

  • #Jdtap : [stands for] « Un jour de Tweet à Paris » (panam pour les intimes) : un concept mi social media mi real life, puisqu’il s’agit de clamer dans la rue les meilleurs tweets sélectionnés… Une opération à la fois artistique, culturelle, e-tourisme et très amoureux de liberté d’expression et autres bancs publics…


Un jour de tweets à Paris par mairiedeparis

Quoi de neuf du côté d’Instagram bis ?

  • #ComodoMenu est une action social media à souligner pour les amateurs de restaurants et surtout de « foodspotting » (prendre en photo de ses plats pour les partager sur les réseaux sociaux, encore un contenu fin et gourmet pour les gargantua du social media…). Une opération lancée par un restaurant de New York, le Comodo donc, qui propose un menu interactif via des photos de la communauté sur leur compte instagram ayant le #ComodoMenu. Au lieu de regarder le menu, regardez les photos de « qu’es que vous allez manger » (comme dirait Gad El Maleh) et choisissez en votre âme et conscience… sociale(s) !

#ComodoMenu-restaurant-Comodo-Instagram

Source : http://instagram-menu-comodo.com/

L’atelier J7 « L’incontournable photo au cœur de la communication numérique »

Rendons à César ce qui est à Vincent Vandevelde, c’était l’atelier incontournable ! Et je retiens notamment la meilleure catchline etourisme du salon 2014, je cite Vincent donc (et je me positionne en longue traîne !?!) : «Le texte dit, la photo montre, la vidéo engage… » On dirait une maxime traduit du latin !

tweet-vem5-@Jeremiedaum-16-catchline-vincent-vandevelde

Cet atelier est tellement pointu, qu’au lieu de mal le paraphraser je vous propose de consulter le slide ici et son article rattaché sur le trééééés bon blog du salon #VEM par le même auteur : La photo c’est pas QUE de l’image !

Je retiendrais cependant ici que la photo est un message qui dispose de plusieurs vecteurs :

  • L’émotion : Il faut donc y mettre du sens, de l’humain (des regards) et des références culturelles (voir identitaires, des contenus qui marchent très bien sur les réseaux sociaux), l’instantanéité des photos type Instagram et en live de… sont de plus en plus appréciées même si parfois floues et très souvent amateurs…
  • La séduction : Il convient de définir en amont les atouts de sa destination, produit ou marque, connaître sa cible à séduire et favoriser l’identification voire la projection de l’audience (de l’humain au coeur d’un paysage, une mise en situation possible pour le plus grand nombre, la fameuse  » photo dont vous êtes le héros »), on favorisera donc l’image immersive à l’image démonstrative, en somme…
  • L’humour : Comme la musique j’ai envie de dire, elle adoucie les mœurs, mais surtout elle touche un plus grand nombre avec un levier universel, à conditions de pratiquer le message décalé mais ciblé et sans froisser (attention aux références culturelles, au politiquement correct ou pas, et cetera), les légendes décalées, le jeux sur les clichés sont des bonnes pistes…

Pour la technique, faites appel à des photographes et pro si possible ou au moins retenez et appliquez la règle des tiers… Pour une photo d’un hôtel et très schématiquement cela donne : 1/3 jardin  1/3 bâtiment 1/3 ciel...

L’atelier est l’occasion de revenir à très juste titre sur les questions de sources et donc de contenus et de droits… Il faut ainsi distinguer ces 4 différentes sources :

  • Les photos de pros : tout le monde a compris et en connait, reste à définir cahier des charges, droits d’usages (à ne pas confondre avec les droits d’auteurs qui ne sont pas cessibles…) et donc cadres d’utilisation
  • Les photos en interne : aïe, parfois ça fait mal ! Il faut dans tous les cas avoir le matériel, les logiciels et même si la démocratisation des photos d’émotions (effet Instagram) a pas mal aidé les community manager et tous les acteurs de la com, il ne faut pas passer à côté d’une ligne, si ce n’est une charte éditoriale.
  • Les visiteurs, touristes, clients, internautes, fans et autres amis qui vous veulent du bien, ou pas : c’est la question du crowdsourcing qui revient avec les problématiques de « concouristes », #HashtagsAddicts, droits (auteurs et images) et la modération qui doit se mettre en oeuvre…
  • Enfin les socio pros : qui offriront la plupart du temps un compromis cohérence, qualité et bagages (techniques et contenus)

On distingue aussi 2 types de formats :

  • Ceux que vous maîtrisez (à l’instar du Owned media ou paid media) : vos photos, celles de commande au photographe ou encore les banques d’images
  • Ce que vous ne maîtrisez pas (à l’instar du earned media) : #touslesautres de la social media sphère (Larrousse 2016) !

Pour résumer en 1 tweet on retiendra donc :

tweet-vem5-@Jeremiedaum-17-bestpractice-photo-vincent-vandevelde

La conférence Grand Témoin (Gauthier Picart) : le e-tourisme c’est aussi du e-commerce !

Pour être franc, j’étais pas top convaincu de mon intérêt pour un kador du e-commerce dans un salon du e-tourisme, erreur. Une conférence humble, motivante, marrante, rassurante et engageante… Merci Gauthier Picart, co-fondateur Rue du Commerce pour ce témoignage pro, pointu, finalement très made in France et pas trop à l’américaine, comme j’aime.

  • 1 chiffre pour justifier son intervention s’il le fallait encore : 50% du CA du e-ecommerce en est France est du tourisme, donc du e-tourisme !

tweet-vem5-@Jeremiedaum-21-gauthier-picquart

  • Le contenu, le contenu, le contenu, toujours ROI donc, le client, le client, le client, et la technique après…
  • Des enseignements majeurs du e-commerce sont que les gros acteurs vont rester, les moyens peu ou pas et que les « petits » doivent s’allier ou au moins s’associer pour résister au mieux et exister au moins. Le rôle de la « Market Place » (place de marché sur le net, telle une galerie commerçante en dur, qui perçoit une redevance sur les ventes réalisées sur son canal…) est longuement abordée et comparée au rôle que POURRAIT avoir les organismes publics du tourisme en tant que fédérateur de trafic pour devenir accélérateur de vente…
  • Pour finir je retiens un peu de prospective de la part de Gauthier Picart sur l’avenir des comportements e-commerce et Internet plus généralement, « on va redescendre sur terre », au sens propre et figuré ?

tweet-vem5-@Jeremiedaum-23-enseignements-grand-temoin

  • Et enfin un enseignement auquel je crois profondément personnellement et professionnellement « le marketing du push va s’affaiblir »… Alea jacta est!

L’atelier IE10…roulement de tambours : Google + le réseau social qui « fédère » les services « Google » *

* 2 guillemets ont été ici intentionnellement rajoutés sur le titre, trouvez lesquels… #quizzsubliminal number 2

Un des ateliers les plus attendus ? Oui sûrement, en tout cas pour Mr Paxs, votre serviteur, inutile de le souligner, OUI. Car dans Google + il y a Google, soit, mais il y a aussi +, et comme le monsieur plus dans les années 80 (#comvintage?) il est partout, mais il complique tout aussi pour les CM… Oui il faut y être, oui il est en croissance, oui c’est pas vrai que c’est un désert social, oui les CSP+ y sont, oui l’encart google du dernier post est top visible à droite du search, oui le google authorship est nécessaire pour le SEO ET l’authentification du contenu écrit…

MAIS, il y a un MAIS, par pitié Monsieur Google, simplifiez nous la vie sur vos fonctionnalités Google +, Local et consorts !!!! Authentification (propriétaire), prise en main, multi fonctionnalités, doublons etc….

Je sais c’est en cours de dédoublonnage (mail reçu cette semaine me proposant de dédoublonner quelque chose doublonné par erreur par Google), de simplification et d’uniformisation, mais seigneur faites vite et répondez nous… HELP ! On se NOIE !!!!  Soit en dit en passant le petit frère (ou grand frère je sais plus) Mr Facebook, réponds quand on lui pose une question sur sa hotline, c’est même ppersonnaliséavec un Benjamin ou un Cathy hotline support en prime… Je dis ça je dis rien..

Bon on l’aura compris, c’était la séquence :

Coup de gueule Google ! (*c’est bon ça en Brand Content)

Attention, je suis convaincu des fonctionnalités et de l’utilité de Google + mais il faut faire un pacte de simplification ou un électrochoc là, par ce que perso là je suis losté… Et apparemment j’étais et je suis pas le seul :

tweet-vem5-@Jeremiedaum-20-googleplus

Bon, prenons les choses du bon côté :

Pourquoi Google + devient obligatoire pour votre communication ?

  • Hangout (type Skype via Google +) va devenir incontournable pour vos visioconférences (gratuit jusqu’à 10 utilisateurs)
  • G+ en 2013 (après avoir sorti les rames face à Facebook) c’est désormais 300 millions d’utilisateurs actif (au moins 1 connexion par mois) dans le monde
  • G+  c’est 1 million de pages entreprises et marques

tweet-vem5-@Jeremiedaum-18-googleplus

  • La segmentation serait 55% homme – 45 % femme – une audience plutôt CSP+, « early adopter », « heavy searchers » (google maniac ?), bref des geeks quoi
  • 47% des utilisateurs de G+ sont sur smartphone
  • Parce que les annotations sociales (rich snipet) arrivent en force : les recommandations G+, c’est à dire que les avis, interactions, commentaires, plussoiments etc… s’affichent en dessous de vos annonces google naturelles ET payantes, dans ce deuxième cas l’intérêt est commercial (potentiel baisse du coût en publicité ou pour être plus précis potentiel de + 5% à +10% du CTR clic trough rate) en plus d’être un atout évident d’e-réputation… Pour cet élément assez technique et récent je vous invite à consulter ces infos du support G : Afficher dans vos annonces les recommandations associées à votre page Google+
  • Parce que votre dernier post sur G+ va (googlement et algorithmiquement parlant) s’afficher sur le bandeau droit du search…

Pourquoi Google + et Google local sont encore un peu nuageux ?

  • Mon post G+ va t – il apparaître sur l’encart google ? Et si oui, quand ? C’est sur ce dernier point, que c’est un peu flou… G nous dit que cela dépend de « votre présence » (ancienneté ?) sur G+ « et de votre actualisation « (contenu frais ? et pas dupliqué ?), bref ce qui m’a fait conclure en raccourci : « Google +, c’est comme les antibiotiques, c’est pas automatique, c’est algorithmique ! « 
    tweet-vem5-@Jeremiedaum-19-googleplus
    On peut le comprendre facilement car ces publications G+ vont apparaître dans une sphère beaucoup plus large et publique qu’un post facebook (limité aux utilisateurs facebook, voir aux seuls fans selon vos critères de confidentialité) et donc qu’il faille un peu modérer tout cela, mais bon… Comment qu’on fait pour ajuster cela, nous CM ? Pour ma part il me semble qu’une photo wow, mais soft (type Instagram) + un message court + un lien convienne, mais j’ai certains posts plus marketing qui ne sont pas passés…Peut être qu’à l’instar de FB, les contenus photos avec plus de 20% de texte (souvent promo) ne conviennent pas… Mystères et boules de google…
  • Et les avis Google + alors ? On nous dit (les experts SEO) qu’il faut idéalement récolter 30 avis google + et une moyenne de 3,5 sur 5 étoiles pour avoir un boost visible au niveau référencement naturel. Or, certains avis ne sont pas publiés, apparemment sans raisons et sans même que les gestionnaires (propriétaires) des pages n’en soit informés… Re mystères et boules de google…

En un mot, Google +, on en veut + (en atelier pratique et clarification)…

Les mot de la fin pour les boss de #Vem5

tweet-vem5-@Jeremiedaum-22-benoit-dudragne

Contenu donc et expérience utilisateur, chère à Benoit Dudrage, the boss.

tweet-vem5-@Jeremiedaum-24-regis-courvoisier-clap-de-fin

Bravo et merci à l’équipe de Régis Courvoisier et les partenaires !

Sources et slides Voyage en Multimédia

(la séquence link forrest, link !)

Tous les slides de VEM5 sont là !

Le blog ici

Le site officiel par là

E-tourisme info*, la référence en actus etourisme c’est là aussi

*1 article etourisme par jour s’il vous plaît…

Le blog Le weboscope qui monte c’est encore là

Merci enfin à Thibault Touzeau – Cohen de Voyager Loin, Sebastien Bonnefoy – Les Navigauteurs et Laurent Briquet notre animateur jedi, avec qui j’ai eu l’honneur de partager cet atelier IE20 « rédaction web multicanal » (je vous en reparlerai à l’occasion du 3ème épisode des mes articles sur le blog VEM… ou ici)

A bientôt la VEM dream team ?

See you in #VEM6 ? Sixth session will be sexy !*

* La saison six s’annonce sexy…#NoSpoiler please comme dirait B.O.

tweet-vem5-@Jeremiedaum-25-THE-END

Mr Paxs yours…

Partagez !